Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Dréano Immobilier, Agence immobilière RENNES 35000

Rennes. Plongée au coeur des Galeries Lafayette rénovées

Publiée le 03/04/2018

 

La locomotive commerciale du cœur de Rennes arrive au bout d'un chantier impressionnant, qui a duré trois ans, avec son lot de surprises. À la clef, 1 000 m2 de surface supplémentaire.

Pendant trois ans, une grue mystérieuse a surplombé les Galeries Lafayette, à République. Les travaux ont été discrets. Et pourtant, depuis 2015, plus de 1 000 m² de surface commerciale et de bureaux se sont ajoutés à ce bâtiment.

La surélévation d'un étage a été effectuée pour accueillir les bureaux de la direction, et un immeuble a été créé de toutes pièces, élargissant ainsi les espaces commerciaux. Tout ceci a laissé place à la rénovation de la façade intérieure du bâtiment Beaumanoir, jusqu'ici non visible des badauds, et d'un puits de lumière tout de verre vêtu. Le résultat, épatant, était très attendu.

Des remparts enfouis ?

Le chantier a tout de même subi un léger retard. La cause ? « La municipalité pensait que les fondations pouvaient abriter des enceintes de remparts datant du IVe siècle, souligne Rémi Guillemot, 62 ans, PDG de l'établissement rennais. Quel soulagement lorsqu'on a appris que les recherches n'avaient pas abouti. »

L'autre raison, plus technique, concernait des problèmes d'infiltration d'eau. « Les deux premières fois, c'est surprenant mais on s'en accommode. Lorsque c'est la quatrième fois, on s'impatiente. »

La prouesse technique, en tout cas, est bel et bien là. « Les travaux ont été réalisés pendant les horaires d'ouverture, sans perturber la clientèle. Et l'architecture art déco a totalement été préservée. » Et Rémi Guillemot ajoute: « Nous savons que ce bâtiment est cher aux Rennais. »

Cent-vingt artisans ont été mobilisés pour ce chantier d'envergure, dirigé par l'architecte Hugues Launay. Le patron avoue être un grand adepte des travaux, mais assure, en souriant: « Nous allons faire une longue pause. »

L'objectif premier est clairement assumé : « Améliorer la rentabilité du magasin. »

D'ailleurs, les travaux ont semble-t-il déjà fait la différence, puisque le magasin a connu une belle croissance ces derniers mois. « Nous avons réussi à faire venir des marques qui nous manquaient cruellement, et des enseignes locales de prestiges, comme Texier.» Avant « l'offre était un peu juste pour une ville de cette taille ».

L'autre volonté était de s'aligner sur les évolutions de la ville, avec le Centre des congrès et l'arrivée de la seconde ligne de métro.

70 nouvelles marques

Mais qu'est ce qui a changé, concrètement ? « Environ 70 nouvelles marques ont fait leur apparition dans nos rayons. » Le rez-de-chaussée est désormais entièrement dédié aux accessoires, àla bijouterie et à la maroquinerie, avec l'arrivée d'enseignes comme Longchamps ou Lancel.

Rémi Guillemot annonce également fièrement que « les hommes ont maintenant tout un étage qui leur est destiné, avec l'option personal shopper (conseils) ».

L'espace de la femme s'est aussi agrandi, avec l'arrivée de la lingerie et des chaussures, en complément de la mode. Et il accueillera désormais les enseignes Sessun, Zadig & Voltaire et Chantal Thomass, notamment.

Le rayon enfant, lui, a migré au sous-sol, « avec une décoration plus chaleureuse ». Côté alimentation, si l'espace a un peu diminué (de 100 m2), « l'agencement est beaucoup accueillant ».

Pour célébrer la fin des travaux, rendez-vous les 13 et 14 avril en magasin. Avec un week-end spa et une platine vinyle à gagner, ainsi que des offres promotionnelles sur certaines marques.

Notre actualité